29.1 C
Casablanca
Mercredi, septembre 22, 2021

Je veux m’engager pour la lutte contre le travail des enfants

Nous vous encourageons aujourd’hui à signer cette charte. Votre signature constitue un engagement à agir et à mettre fin au travail des enfants au Maroc.

 

L’Organisation Internationale du Travail définit le travail des enfants comme l’ensemble des activités qui les privent de leur enfance, de leur potentiel et de leur dignité. Elles les empêchent de poursuivre un parcours scolaire typique, nuisent à leur santé ainsi qu’à leur développement physique et psychique.  Les conventions internationales relatives au travail des enfants sont les conventions de l’OIT n° 138 de l’OIT sur l’âge minimum d’admission à l’emploi et n° 182 sur les pires formes du travail des enfants et la convention internationale des Nations Unies sur les droits de l’enfant. 

Ayant pris connaissance du contenu de la plateforme sur le travail des enfants menée par la CGEM – Iltesam. Je formule, par la présente, ma demande d’adhérer à cette l’initiative en vue de contribuer à l’éradication du travail des enfants au Maroc d’ici 2025.

Je déclare ainsi ma volonté d’agir dans le but de :

  • Participer à l’initiative mondiale et nationale de l’éradication du travail des enfants d’ici 2025.
  • Prendre part aux réunions trimestrielles de suivi de la mise en œuvre du plan de travail périodique.
  • Travailler avec d’autres entreprises à l’élaboration de modèles de collaboration innovants pour lutter contre le travail des enfants dans les chaînes d’approvisionnement grâce à une approche centrée sur le travail décent.
  • Accéder à une série d’outils pratiques comme la vérification de l’âge, le suivi et la recherche de solutions, ainsi qu’à des activités de formation et de renforcement des capacités.
  • Recevoir une formation et des orientations sur l’utilisation de contenus facilement transposables concernant la lutte contre le travail des enfants, particulièrement dans les travaux dangereux.
  • Recevoir des orientations sur les améliorations à apporter aux politiques et aux pratiques internes à la lumière des conventions de l’OIT sur le travail des enfants, des autres normes et instruments internationaux du travail, des principes directeurs des Nations Unies relatifs aux entreprises et aux droits de l’homme et de la législation nationale

Je déclare aussi ne pas faire travailler des enfants et d’opérer dans le respect total des lois nationaux et internationaux relatives au travail des enfants.

DERNIERS ARTICLES