29.1 C
Casablanca
Mercredi, septembre 22, 2021

Enfants dans les travaux dangereux

Les enfants effectuant des travaux dangereux constituent à maints égards la majorité silencieuse des enfants astreints au travail. Même si des photos les montrent, lorsqu’il est question d’agir, ils sont souvent éclipsés par des formes de travail des enfants qui ont retenu l’attention du public, par exemple les enfants soldats ou ceux victimes de la traite. Ils sont aussi parfois dilués dans l’ensemble des initiatives portant sur le travail des enfants en général.

Aujourd’hui encore, très peu de politiques ou programmes sont axés sur les besoins spécifiques des enfants qui effectuent des travaux dangereux.

Il existe de sérieuses raisons d’accorder une attention urgente à cette question: 1) l’ampleur du problème – selon les estimations, 115 millions d’enfants sont à l’heure actuelle astreints à des travaux dangereux; 2) l’augmentation récente du nombre d’enfants plus âgés effectuant des travaux dangereux – une hausse de 20 pour cent en quatre ans; et 3) le constat de plus en plus évident que les adolescents enregistrent des taux de blessures au travail supérieurs à ceux des travailleurs adultes.

Il y a par ailleurs de bonnes raisons de croire que c’est précisément dans le domaine du travail dangereux que les plus grandes avancées peuvent être faites en termes d’élimination du travail des enfants. Ce rapport montre que des progrès réels ont été accomplis pour soustraire les plus jeunes enfants aux travaux dangereux, ainsi que pour réduire le nombre de filles exposées à cette pire forme de travail des enfants. Les efforts peuvent donc porter leurs fruits.

Le travail dangereux des enfants a été mis en exergue dans les récentes directives de l’OIT telles que le Plan d’action mondial pour l’élimination du travail des enfants, qui fixe comme objectif de parvenir à l’élimination des pires formes de travail des enfants d’ici 2016. La Conférence mondiale de La Haye sur le travail des enfants 2010 a elle aussi exhorté à mettre plus l’accent sur le travail dangereux.

C’est ainsi que nous nous mettons à votre disposition un rapport  de l’OIT qui se divise en trois parties.

  • La première offre une vue d’ensemble générale du problème. Elle aborde le travail dangereux des enfants en termes de définition (chapitre 1),
  • de nombre d’enfants concernés (chapitre 2)
  • et des raisons pour lesquelles, d’un point de vue juri- dique et sanitaire (chapitres 3 et 4, respectivement), les enfants doivent absolument faire l’objet d’une protection spéciale.

Veuillez cliquer sur l’aperçu pour voir l’intégralité du document :

DERNIERS ARTICLES